Des matières responsables

La surconsommation de matières naturelles et donc leur épuisement est l’impact le plus important de la vie d’une basket. Le choix des matières dans la composition d’un modèle est primordiale afin de concevoir une basket écologique.

Qu’est-ce qu’une matière responsable ?

C’est une vaste question et on va essayer de vous éclairer.

Premièrement il n’y a pas de bonne ou de mauvaise matière. Tout dépend de l’usage du produit fabriqué. On vous explique par un exemple souvent cité par les co-fondateurs de la Coopérative Mu pour expliquer l’éco-conception.

Si vous souhaitez fabriquer un banc écologiquement responsable, quelle matière choisir ? Construire un banc en bambou sur une place publique n’aura que très peu d’intérêt car il soumit à de fortes usures et il faudra le remplacer souvent et le bénéfice écologique d’une matière responsable sera perdue par les impacts négatifs de son remplacement. Un banc en béton sera plus judicieux.

Concernant des baskets et des vêtements, c’est le même principe : il est nécessaire de prendre en compte l’usage. Nous avons donc choisi avec soin chaque matière dans notre basket afin qu’elles soient peu polluantes, résistantes et recyclables.

 ❌ Non, nous ne sauvons pas des bouteilles trouvées en mer pour qu’elles finissent dans des baskets mélangés à du plastique vierge (très mauvaise idée si vous ne l’avez pas compris surtout pour des vêtements et les micros particules de plastique qui vont contaminer les eaux).

 ❌ Non, nous n’utilisons pas de cuir recyclé ou de cuir vegan contenant des dérivés de la pétrochimie avec des procédés de transformation opaques et néfastes.

 ❌ Non, vous en trouverez pas de coton vierge peu importe les labels ou certifications.

C’est dit. Maintenant qu’allez-vous trouver dans nos baskets ?

Des matières locales 🇫🇷

C’est bien joli de fabriquer nos baskets en France si c’est pour trouver nos matières à l’autre bout du monde.

Vous vous en doutez, ce n’est pas le cas. Nos baskets sont 100% conçues en France et toutes les matières proviennent également de France, sauf la semelle qui vient du Portugal (pour le moment).

Nous avons pris le partie d’une économie locale, nous travaillons donc exclusivement avec des fournisseurs de matières près de chez nous. Notre premier modèle est en lin, en tant que Normands, nous en sommes fiers ! Mais pour continuer dans la transparence, il faut s’intéresser à toutes les étapes de transformation de la matière. Par exemple, du polyester recyclé “venant de filets de pêche” a souvent fait le tour de la planète même si le fournisseur est une entreprise française, on vous laisse méditer sur l’intérêt :)

Une matière responsable est une matière locale. On s’inspire de ce qui est bien fait à côté de chez nous et tout ira bien.

Du lin, une matière écologique par nature

Vous l’aurez peut-être déjà compris mais chez CARUUS on est fan de lin. On vous explique pourquoi. Fierté normande mise de côté, le lin est une plante locale qui milite pour le respect de l’environnement.

Nous utilisons tout d’une plante de lin, de la graine riche en oméga 3 (aussi utilisée dans soins de beauté), des fibres longues et courtes.

Mais il y a un point d’attention à avoir : les étapes de transformation à savoir le teillage, le peignage, la filature et le tissage. En effet, le lin est une plante qui se cultive près de chez nous mais il a été victime d’une filière française qui a vécu un creu. Vous pouvez acheter un vêtement en lin dont la transformation se fait en Chine, c’est bien dommage.

Le lin que nous utilisons est filé en Pologne par une entreprise française qui a délocalisée son usine. Des projets de filature de lin reviennent en France et c’est top, on a hâte de voir les résultats de Linpossible 🌱 

Vous vous dîtes mais pourquoi toutes les marques n’utilisent pas du lin ? Le coût. Le lin coûte en moyenne 5 fois plus cher que le coton. C’est la triste réalité de la mode, réduire les choix à des choix de rentabilité au dépit de choix responsables.

Pour résumer le lin c’est éco-responsable et local mais moins rentable.

Upcycling et vêtements recyclés

Une distinction est à faire entre upcycling et recyclage. Pour faire simple une matière upcyclée vient d’un produit en fin de vie et on réutilise la matière sans transformation. Par exemple, couper dans les jambes d’un jean usagé pour en faire des baskets.

Une matière recyclée subit une transformation (du coup une dépense énergétique et un impact environnemental). Par exemple, l’intérieur de nos baskets sont en vêtements recyclés. Ils ont été broyés, concassés et retissés en toile.

L’upcycling est donc écologiquement plus intéressant mais bien plus difficile techniquement. Il faut pouvoir collecter la matière et suivant les produits collectés, la matière utilisable est parfois une petite surface et il est difficile d’avoir une matière uniforme. C’est également un travail humain qui a donc un coût. Une matière upcyclée ou recyclée coûte plus chère qu’une matière vierge.

Voir les baskets

Nous avons choisi avec soin chaque matière présente dans une basket CARUUS et surtout, nous avons réduit au maximum leur nombre afin de faciliter leur recyclage en fin de vie. Alors qu’une paire de baskets classique contient en moyenne 40 matériaux différents, une paire de CARUUS n’en contient que 6.